SEA FRANCE : un sursis d'exploitation jusqu'au 26 janvier 2012

Publié le 16/11/2011 (mis à jour le 17/11/2011)
Dans un communiqué, la Fédération Générale CFDT des Transports et de l'Equipement indique que ce sursis permet à des repreneurs de présenter un projet viable et en appelle à tous les acteurs économiques, pour relever le défi de la sauvegarde de l'emploi et de l'avenir de SEAFRANCE.
SEA FRANCE : un sursis d'exploitation jusqu'au 26 janvier 2012
SEA FRANCE : un sursis d'exploitation jusqu'au 26 janvier 2012
Dans un communiqué, la Fédération Générale CFDT des Transports et de l'Equipement indique que ce sursis permet à des repreneurs de présenter un projet viable et en appelle à tous les acteurs économiques, pour relever le défi de la sauvegarde de l'emploi et de l'avenir de SEAFRANCE.

 

SEAFRANCE : Un sursis d’exploitation jusqu’au 26 janvier 2012

Ce sursis permet à des repreneurs de présenter un projet viable pour les 880 salariés et les 200 CDD de SEAFRANCE.

Après 18 mois d’administration judiciaire, le tribunal de commerce de Paris a décidé de procéder à la liquidation de SEAFRANCE, avec continuité de l’exploitation. Cette décision est grave pour l’avenir de l’entreprise, si aucune solution n’était trouvée à l’issue de ce sursis.

La FGTE-CFDT demande que tous les moyens soient mis en œuvre pour préserver l’emploi à Calais. Cet engagement ne pourra se faire que dans la recherche permanente d’un dialogue social constructif permettant au tribunal d’apprécier les offres de reprise.

LA FGTE-CFDT en appelle à tous les acteurs économiques, pour relever le défi de la sauvegarde de l’emploi et de l’avenir de SEAFRANCE.

(Communiqué FGTE du 16 novembre)