Pessimisme des entreprises sur l'emploi régional

Publié le 21/05/2010
L'enquête de Pôle Emploi faite en lien avec le Credoc révèle que le nombre d'intentions d'embauche est en forte diminution
Pessimisme des entreprises sur l'emploi régional
Pessimisme des entreprises sur l'emploi régional
L'enquête de Pôle Emploi faite en lien avec le Credoc révèle que le nombre d'intentions d'embauche est en forte diminution

Cette enquête est réalisée régulièrement depuis 2002 par Pôle Emploi Nord Pas-de-Calais sur les Besoins en Main-d'Oeuvre dans notre région. Pour la première fois cette année, elle intègre les intentions d'embauches des entreprises de la Flandre Belge Frontalière.

Nombre d'intentions d'embauches en baisse. Il se contracte fortement cette année : -30,3%. C'est le niveau le plus bas constaté depuis 2002. On passe sous la barre symbolique des 50000 projets de recrutement.  Si on intégre les projets émanant de la Flandre frontalière, on constate une dimlinution de -33,4 % en un an ! Seulement 16,3 % des employeurs envisagent de recruter sur la région en 2009 : ils étaient 21,3 % en 2008.

Les principaux secteurs de recrutement.  La santé et l'action sociale, ainsi que les services aux entreprises constituent les premiers pôles de recutement sectoriels cette année. La construction, les commerces de détail et l'hotellerie-restauration rassemblent aussi un nombre de projets élevés. La baisse de la TVA sur la restauration permettra-t-elle de donner un coup de pouce supplémentaire dans l'emploi de ce secteur ? On en doute...

Les principaux métiers recruteurs. Ils concernent les employés et agents de maîtrise de l'hotellerie, les employés de maisons et assistantes maternelles, les VRP, les agents d'entretien et les secrétaires-assistantes.  Par contre pour dix métiers, les projets d'embauche sont jugés difficiles : les ouvriers qualifiés de l'agro-almimentaire, les platriers, charpentiers, menuisiers, conducteurs routiers de transports en commun, cadres du BTP, professionnels de la santé, ingénieurs et cadres de l'informatique, techniciens du BTP, techniciens et agents de maîtrise de la maintenance...

Remplacements de postes ou création ? D'après l'enquête, 56 % des recrutements seraient réalisés dans le cadre de créations nettes de postes et 44% dans le cadre de recutement.

Mais des intentions aux actes, il y a un pas à franchir ...